Accueil

 

Généalogie de la famille GEGAUFF de 1448 à nos jours

Gegauf/Gégauff est un nom peu courant. Il serait une variante dialectale du germanique wig ( combat ) wolf ( loup ) Il signifirait "le loup combattant" Ce genre d'anthroponyme guerrier se rencontrait fréquemment chez les anciens Germains. Etant donné sa rareté, on peut supposer sans risque d'erreur que tous les Gegauf/Gegauff actuels sont les descendants de Sigmund Gegauf né à Waldshut, dans le Bade, en 1448.

 

Sigmund exerçait le métier de marchand  (kaufmann). Son petit-fils, Sébastien obtint, en qualité de bourgeois de Waldshut (kaufherr), l'octroi d'un blason aux armes des Habsbourgs, rouge et blanc, complété par ses soins d'une étoile argentée. Waldshut appartenait aux Habsbourgs qui régnaient déjà sur l'Autriche. Une tour ornée de leurs deux couleurs commande encore l'entrée de cette bourgade dominant le Rhin, à mi -chemin de Bâle et du Bodensee. Au sud, son panorama s'étend jusqu'aux cîmes des Alpes. Au nord s'élève doucement la Forêt Noire. Waldshut est probablement le berceau de la famille. Mais les anciennes chroniques signalent aussi un Konrad Gegauf né à Kesswil en Suisse, canton de Thurgovie, et mort à Constance en 1504, sur les  rives du Bodensee. Konrad  fut armé chevalier juste avant la bataille de Morat (Murten en Suisse où les confédérés vainquirent en 1476 le grand duc de Bourgogne, Charles le Témeraire). Après la bataille, il poursuivit la lutte contre les Bourguignons. Puis il combattit à la tête de lansquenets pour le compte du duc de Tyrol dans la guerre contre Venise. Appelé aussi Gächuf ou Gebuf par les chroniqueurs, ce terrible aieul guerroya ensuite au service de l'empereur Maximilien et de la ville de Nüremberg. Quel était son lien de parenté avec Sigmund ? Mystère. Il reste que les généalogistes suisses ont conservé la trace de plusieurs Gegauf natifs du canton de Thurgovie dans les décennies 1770-1810. 

Revenons à Sigmund et à ses descendants directs. Au début du 17ème siècle, avec Ferdinand, les Gegauf s'établirent pour cinq générations à Freiburg in Breisgau. L'un deux, Otto, fut l'ancètre d'une lignée qui fonda, au début du 20ème siècle, les usines de machines à coudre Bernina à Steckborn sur les bord du Bodensee.

Jean naquit en 1721 à Hechingen en Souabe tout près du château de Hohenzollern. D'après une tradition familiale, il était veneur au service du duc de Hollenzollern. Cette maison, comtale à l'origine, a reigné sur la Prusse et l'Allemagne jusqu'en 1918. Ces Hohenzollern-ci issus de la branche aînée gouvernaient un territoire beaucoup plus modeste en Souabe. Au cours d'une chasse, le duc, furieux, fit choir le chapeau de Jean en lui ordonnant : " ramasse! ". Jean refusa, lui rendit un soufflet, et afin de mettre le plus de distance avec son maître, se réfugia en Alsace. Il eût 9 enfants. On connait deux de ses fils : Jean Martin et Sébastien, gardes forestiers comme lui, mais dans la région de Staffelfelden au nord de Mulhouse . Anna Maria, la fille de Sébastien devait épouser le fils de Jean Martin, son cousin germain .

Jean Martin est le grand-père d'Hubert qui travailla comme ingénieur à la construction du canal de Suez. A son retour Hubert  enseigna le latin  et s'adonna au schnaps au point de faire fuir sa famille. Il prit sa retraite à Cernay au pied des Vosges et mourut à Mulhouse. Il avait deux frères aînés: François-Joseph qui émigra en Amérique et François-Antoine qui, avec dix enfants, est peut-être l'aieul d'un certain nombre de Gégauff vivant en France. Ceux-ci  hélas n'apparaissent pas dans cette généalogie commandée par Paul, le fils D'Hubert.

Au temps de l'Alsace allemande (1870-1918) les Gégauff restèrent attachés sentimentalement à la France qui les avait accueillis  un siècle plus tôt. Paul gagna un procès contre l'administration allemande qui omettait de noter l'accent sur le e de Gégauff (l'accent n'existe pas en allemand) Paul dirigeait une filature à Mulhouse et habitait une maison rue du Jura. Son frère Charles (Karl) personnage singulier, inventa des procédés techniques dans l'industrie textile. Ils menaient tous deux une vie confortable jusqu'à ce que la seconde guerre mondiale en détruisant leur usine, mette un terme à cette époque.

Paul eût deux fils. L'aîné, prénommé Paul comme lui, est mort trois ans après son incorporation dans l'armée allemande, sur le champ de bataille de Fontenoy, en 1917. Le cadet, Pierre passa une partie de la guerre dans un hôpital de Berlin à simuler la folie.Une fois la paix revenue, il revint à Mulhouse bien décidé à profiter de la vie. Il n'exerça aucune profession,conduisit des bolides et séjourna à Capri. On dit qu'il plongeait du haut d'un rocher et ramassait dans les fonds marins la monnaie que lui jetaient les touristes. Sa femme, Simone, jeune infirmière originaire de Lille, donna naissance à un fils, en 1922, à Blotzheim près de Mulhouse et baptisé Paul.

Ce Paul dut quitter l'Alsace au début de la guerre contre l'Allemagne pour des raisons en apparence contradictoires. Sa mère n'étant pas Alsacienne ,elle ne pouvait demeurer à Mulhouse occupé par les nazis. Et lui risquait d'être recruté par les jeunesses hitlériennes. Tous deux se sont donc réfugiés en zone libre, à Saint-Tropez. Ils y sont restés un an, puis se sont installés à Paris. Paul entra au Conservatoire de musique. Quoique doué pour le piano, il s'orienta bientôt vers une carrière d'écrivain. Carrière, le mot ne convient pas tout à fait puisqu'il mena une vie assez bohème, changeant souvent de compagnes, de maisons et de bons crus. On trouvera quelques anecdotes sur son parcours et  ses relations avec les réalisateurs de la Nouvelle Vague dans un article écrit par lui-même et publié dans "Lui" à l'époque et paru sur le site :"Le Monde de Paul Gégauff" . Deux films adaptent des épisodes de sa vie: "Le Signe du Lion" d' Eric Rohmer et "Une Partie de Plaisir" de Claude Chabrol. Un article signé par Roger Vadim paru dans Paris Match et repris sur "Le Monde de Paul Gégauff" évoque sa fin tragique.

Remontons quelques générations. De Sébastien, fils de Jean qui émigra de Souabe en Alsace, est issue une autre lignée qui fit souche au 18ème siècle à Wittenheim toujours au nord de Mulhouse. Sébastien eût un fils, lui aussi prénomé Jean ( 1795-1853 ) et un petit-fils, Ignace  (1842- av. 1917 ). En 1871 après l'annexion de l'Alsace à l'Empire allemand, de nombreux Alsaciens réfractaires à la présence allemande, passèrent en France. Ce fut le cas d'Ignace qui s'installa en Normandie en 1873, d'abord à Rouen, puis dans le secteur de Caudebec-en-Caux en bord de Seine. Ses descendants vécurent dans cette région presque jusqu'à nos jours . On connait Camille-Hubert ( 1874-1917 ) bléssé mortellement pendant la Grande guerre, son fils Jean-Camille ( 1901-1961 ), puis Jean-Bernard ( 1927-2014 ). Enfin, Jean-Pierre né en 1963 et sa soeur Marie-Hélène d'un an sa cadette.

Jean-Pierre a 4 enfants : Pandora née en 1996, Pablo ( 1999), Luz ( 2006 ) et Alma ( 2009 ). Quant à Marie-Hélène, elle a eu Elliot né en 2001 et Jules en 2004.

Un rameau de cette lignée était demeuré à Wittenheim. Il avait produit un sénateur du Haut-Rhin, Sébastien Gégauff, ancien agriculteur et maire de Wittenheim. Il est décédé en 1935 et laissa une fille, Marthe. On trouvera les détails de sa vie sur les sites consacrés au Sénat.

Cette introduction a été rédigée par Térence Gegauff petit-fils de Paul le scénariste de la Nouvelle Vague, lui-même petit-fils de Paul l'industriel. Peut-être avez d'autres informations suceptibles de compléter cette généalogie, alors n'hésitez pas à vous manifester sur le blog. Nous serions heureux de communiquer avec vous. Et mainteant à vos dictionnaires d'allemand !      


Stammfolge der Famile  GEGAUFF

 

o)  Sigmund Gegauf, Kaufman geboren in Waldshut (Baden) 1448.

1)  Sebastianus Gegauf, Kaufherr, geb.1512 in Waldshut. Er ist der Stammvater aller noch heute bestehenden Linien, welche sich in die Schweiz, ins Elsass und Deutschland verzweigten. 1549 führte er als Kaufherrenzeichen das was heute als Familenwappen geführt wird und zwar in roten grund einen silbernen Querbalken überhöht von einem silbernen Stern.

Dessen Sohn :

 

2)  Konradus Gegauf, Kaufherr, geb. 1548 in Waldshut, getraut mit Hildegard Brucker aus Basel,

 deren Sohn:

 

3)  Ferdinandus Gegauf, Kammerdiener beim Pfalzgrafen von Oberstein, geb. im september 1580 in Waldshut, getraut mit Maria Heiligenstein. 

Deren Sohn:

 

4)  August Gegauf, Bauersmann, geb. im dezember 1612 in Freiburg, getraut mit Gertrude Haas, Tochter des Franz und der Maria Haas,geb. zur Gilgen .Aus dieser Ehe stammen 10 Kinder. 

Deren Sohn : 

 

5a)  Otto Gegauf, Seckelmeister und Schreiber,geb.9.märz 1643 in Freiburg, getraut 1670 mit Maria Wendelin aus Müllheim. Er ist der Stammvater der Wallwieser-Linie ( später Steckborn in der Schweiz ).

Dessen Bruder:

 

5b )  Sebastian Gegauf, Wirt zur Sonne in Freiburg,geb.18. Februar 1642 in Freiburg. Er ist der Stammhalter der Elsässer-Linie, getraut mit Katharina Steinmann aus Freiburg. Tochter des Karl Martin und der Regine Steinmann,geboren von Schönenberg.

Deren sohn:

 

6)  Jean Valentin Gegauff, Landammann,geb.4.August 1670 in Freiburg, getraut 1695 mit Maria Häfeli aus der Schweiz. Tochter des Alfred und der Anna Häfeli, geborene Berger.

Deren Sohn :

 

7)  Jean Sebastien Gegauff, Ratsherr Zu  Freiburg, geb. 12.Mai 1696 in Rangendingen bei Hechingen,  getraut 1720 mit Veronika Obrist. Aus dieser Ehe stammen 8 Kinder.

Deren sohn:

 

8)  Jean Gegauff,geb.28. juli 1721 in Hechingen, getraut 1749 mit Anne Katherina Haym aus Hechingen, aus dieser Ehe 9 Kinder.

Deren Sohn :

 

9)  Jean Martin Gegauff, geb. 14 August 1750 in Hechingen, getraut 1776 mit Agnes Nell aus Ruffach, Förster in Staffelfelden, Haut-Rhin, gestorben in 1784

Deren Sohn :

 

10)  Gall Sebastien Gegauff, Förster bei Köchlin, geb. 1778 in Staffelfelden getraut mit Anna Maria Gegauff,  ihre Kusine, Tochter des Sebastien Gegauff, Bruder des Jean Martin , aus dieser Ehe stammen 12 Kinder wie folgt :

                                    1. Sebastien Gegauff geb. 20.9.1809

                                    2. Marie-Anne      "     " . 5.5.1811

                                    3.Anne-Cath         "     ". 8.10.1812

                                    4.Marie Françoise   "     " 27.6.1814

                                    5. Fr.Antoine         "     " 15.6.1816 ( 10 kinder )

                                    6.Fr.Joseph           "     " 15.6.1816 ( in America )

                                    7.Marie-Agnes       "     " 30.3.1820

                                    8.Marie-Anne         "     " 11.3.1822

                                    9. Marie-Thérèse     "     " 13.2.1824

                                    10.Hubert Gegauff   "     " 16.6.1825

                                    11. Marie Anne        "     " 18.11.1827 ( in America )

                                    12. Justine             "     " 18.1.1830

 

11)  Hubert Gégauff, geb.16. Juni 1825 in Wittelsheim, blieb der Stammhalter.

Vermählt mit Catharina Baechle ,geboren am Leunheim am 25.2.1829, gestorben in Mülhausen am 13.12.1918

 Ihre Söhne:

 

12a)  Karl Gégauff, geb zu  Lenheunhein am 29.3.1861 gestorben am 20. 1.1938- verheiratet mit Helene Dules, ohne kinder

 12b )  Paul Gégauff Stammhalter, geboren zu Feurchein am 4.12.1862, verheiratet am 9.4.1892 mit Aline Aichinger, geb .zu Mülhausen am 18.5.1868 geb. zu Mülhausen am 18.5.1868 gestorben zu Mülhausen am 4.10.1936

Ihre Söhne: 

 

13a)Paul Gégauff.geb zu Mülausen am 29.1.1893  fallen am 13.8.1915 in Fourmevoy 

 13b)  Peter Gégauff, geb zu Mülhausen am 4.3.1894 gestorben  am 12 august 1939 zu Mülhausen vermählt mit Simone Derasse, von Douai. 

 Deren Sohn:

 

14)  Paul Gégauff geboren am 10.8.1922, ausgewiesen am 12.8.1940, lebt seit 1941 in Paris mit einer Mutter. Schreiber und Scenarist gestorben am 25.12.1983 in Norweg. 

Ihre Söhne:

 

15a)  Pierre Théo Gégauff, Lehrer geboren am 28.03.57 in Paris verheiratet mit Helene Gree geb.am 14.02.1968 in Levallois-Perret,

Ihre Söhne : Térence Gégauff geb. in Bastia am 30.1.1995. 

getraut mit Myriam Nouali geb. am 3 Februar 1975 in Schiltigheim

und Théo Gégauff geboren am 22.05.2010 in Poissy.

Dessen Bruder

15b) Frederic Gégauff geboren am 4.1.1963  getraut mit Kayo Okano geb. am 10 Oct. 1968,

Ihre Tochter : Mitzuki Gégauff Geb. am 13. 03. 2004,

Amilie Gégauff geb. am 20. 9 2006

Dessen Schwester

15c) Clémence Gégauff geboren am 10.1.1967 getraut mit Philippe Chevingt

Ihre Tochter : Esther Chevingt geb. am 29 Oct. 1998

getraut mit Jean-Baptiste Aglaghanian

 Ohann Aglaghanian geb. am 8 Sept. 2008

15d) Elise Gégauff